La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

CHOISIR UN JOUR CI-BAS                                                                                         16 AU 28 FÉVRIER                                                                                                                                                                                                                 

 

 16 Février 2023                           

 TRIOMPHEZ EN CHRIST !

Tout bien réfléchi, bien qu’il puisse paraître long et pénible, notre passage sur terre est très court en définitive. Effectivement, à l’aune de l’éternité, que sont les quelques jours de notre séjour ici-bas? Nous espérons dans le Nom de Jésus-Christ, nous attendons Son retour! Certes, nous traversons tous des moments, des périodes, difficiles. Nous sommes tous, et toutes, éprouvés d’une manière ou d’une autre.

Néanmoins, dans ces temps d’afflictions, rappelons-nous de l’espérance qui est en nous. Regardons au-delà des circonstances du temps présent, projetons-nous dans la perspective de l’éternité bienheureuse qui le suivra. Cette pensée n’est-elle pas propre à nous encourager? Certainement, nous pouvons nous réjouir tous les jours dans le Seigneur. C’est pourquoi, avec courage, supportons patiemment la tentation et détournons-nous du mal. Ne nous laissons pas emporter par le monde et sa convoitise. Au contraire, par la grâce de Dieu, prenons activement part au bon combat de la foi.

Nous le savons, Dieu nous fera toujours triompher en Christ! Nous ne sommes ni seuls ni abandonnés! Ne serait-ce pas la plus grande des folies que de troquer la joie incomparable du salut promis par le simulacre de bonheur que le monde propose? Peut-être, parfois soupirons-nous et la délivrance parait encore si lointaine. Peut-être nous semble-t-il quelquefois que la manifestation de ce salut que nous espérons tant semble tarder. Toutefois, n’en doutons jamais, cette espérance que nous possédons ne sera pas déçue! Certainement, elle prendra corps! Dieu manquerait-Il à Sa Parole? Jamais! C’est pourquoi, quand bien même nous serions à bout de souffle et à bout de forces, ne renonçons jamais!

Portons nos regards sur Celui qui a payé le prix pour nous, portons nos regards sur Celui qui a été crucifié pour nous. C’est une évidence, Sa grâce nous suffit! Assurément, Il nous assistera jusqu’au bout, jusqu’à la gloire!

2 Corinthiens 4.18

Car notre légère affliction du temps présent produit en nous le poids éternel d’une gloire souverainement excellente; Puisque nous ne regardons point aux choses visibles, mais aux invisibles; car les choses visibles sont pour un temps, mais les invisibles sont éternelles.

 

 

 17 Février 2023                           

LE MESSAGE DE DIEU

Vanité des vanités, tout est vanité. Véritablement, il en est ainsi. Tout passe et se flétrit. Rien ne dure sous le soleil, tout est appelé à s’éteindre et à disparaître. Tout, sauf la Parole de notre Dieu. Elle seule demeure éternellement. C’est une évidence, l’homme est insignifiant, nous sommes insignifiants. N’est-Il pas sage de Le reconnaître? Réalisons-le, les générations se succèdent les unes après les autres, elles paraissent et, l’instant d’après, ne sont plus. Certes, nos vies sont comme un rien, comme une vapeur qui parait pour peu de temps, et qui s’évanouit ensuite.

Lorsque nous prenons ce recul pour considérer l’existence, ce qui nous semblait d’une si grande importance paraît tout à coup tellement futile et dérisoire. Subitement, notre orgueil disparaît avec toutes nos prétentions et nos revendications. Humiliés et dépouillés de nous-mêmes, rien ne s’oppose plus à ce que nous nous occupions enfin de ce qui revêt d’une réelle importance: connaître Celui dont la mémoire est d’âge en âge, l’Éternel. Nous nous posons alors les vraies questions, celles qui nous sont profitables. Quel est le témoignage que Dieu a laissé à l’humanité? Quels sont Ses intentions envers nous? Qu’attend-Il de nous? Ce sont là les choses essentielles que nous avons besoin de savoir. Nous le savons bien, tout le reste est accessoire!

Voici la réponse qui nous est apportée: Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Soyons-en convaincus, nous n’avons rien besoin de connaître davantage. Dieu nous aime et nous engage à croire en Son Fils. Oui, Jésus-Christ est venu pour chercher et sauver ce qui était perdu. Gardons précieusement ces paroles. Oui, c’est dans le Seigneur que nous devons espérer! Espérons-en Lui, toujours! Il a les paroles de la vie éternelle.

Soyons-en pleinement assurés, notre espérance ne sera pas déçue!

Esaïe 40.7-8

L’herbe sèche, la fleur tombe, quand le vent de l’Éternel souffle sur elle. Vraiment le peuple est comme l’herbe. L’herbe sèche, la fleur tombe, mais la parole de notre Dieu demeure éternellement!

 

 18 Février 2023                           

PARDONNER POUR ÊTRE PARDONNÉ

Sans nul doute, il est des situations où le pardon semble difficile, voire impossible, à accorder. Nous ne pouvons le nier, des circonstances existent où, humainement parlant, offrir le pardon parait totalement hors de portée, VOIR MÊME ILLOGIQUE. Peut-être un lecteur, ou une lectrice, est-il confronté à cette difficulté. N’est-ce pas un lourd fardeau à porter? La rancœur et la haine ne rendent-elles pas le cœur totalement dur et insensible? Pourquoi porter cette peine? Pourquoi, en plus d’avoir été blessé, notre cœur devrait-il maintenant devenir amer? Non, il ne peut en être ainsi! Il n’est pas concevable que ces racines d’amertume ne croissent davantage! D’ailleurs, l’ordre nous est donné de pardonner. Autrement, le Père ne nous accordera pas non plus le pardon. Quel avertissement solennel!

Certes, nous le savons bien, ce ne sont pas des broutilles que notre Dieu consent à nous pardonner. Au prix du sang de Son Fils, nos nombreux péchés sont pardonnés. Le réalisons-nous vraiment? Bien que nous soyons de grands pécheurs devant Lui, le Père a donné Son Fils pour que nous vivions par Lui. Ceci est loin d’être peu de choses, nous en sommes tous et toutes convaincus! Pourrions-nous raisonnablement refuser de pardonner à notre tour? Non, bien entendu. Chacun peut le comprendre. Pourtant, bien qu’il en ait le désir, quelqu’un ne trouve peut-être simplement pas ni la force ni le courage de le faire. Qui pourrait l’en blâmer? Naturellement, la chose est loin d’être aisée.

C’est pourquoi, n’hésitons pas, faisons appel au Seigneur. N’est-Il pas en mesure de nous secourir? Rappelons-nous cette parole du Christ Jésus: « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. » Pourquoi ne pas répondre à cet Appel si généreux? L’occasion nous en est donnée! La grâce du Seigneur nous suffit, n’est-ce pas? Faisons-Lui seulement confiance et suivons-Le fidèlement. N’en doutons pas, Il nous rendra capable de pardonner, de pardonner réellement!

Marc 11.25-26

Mais quand vous vous présenterez pour faire votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez-lui, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Que si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

 

 19 Février 2023                           

OÙ EST MON REFUGE ?

Certes, nous aspirons tous au bonheur. Néanmoins, se trouve-il ici-bas? La question mérite d’être posée, n’est-ce pas? Evidemment, le monde dans lequel nous vivons n’est ni très accueillant ni très rassurant. Nul besoin de longues recherches pour s’en convaincre! Ne voyons-nous pas ce qui se fait sous le soleil? Ne voyons-nous pas les injustices et les méchancetés qui s’y perpétuent? Le riche domine sur le pauvre, le puissant sur le faible. Par amour de l’argent, la justice est muselée. Ne le constatons-nous pas? Pour un présent, pour un gain déshonnête, l’homme est prêt à sacrifier son intégrité et à se livrer aux pires atrocités. À moins de refuser délibérément de voir et d’entendre, prétendre vivre heureux en ce monde ne parait-il pas totalement fou?

Pourtant, malgré ce marasme, il est possible de connaître le bonheur, le vrai bonheur! Au milieu de ce tumulte, il est possible de connaître la paix, la véritable paix! Oui, croyons-le, nous pouvons bâtir nos vies sur de solides fondations! Voici, il n’est pas de Roc plus solide que celui de la Parole de Dieu. Quiconque la reçoit et la met en pratique marche sur un sentier uni. C’est une certitude! Si nous nous assurons en l’Éternel, comment pourrions-nous être déçus? Ses témoignages sont la fermeté même! C’est une évidence, celui qui habite dans la retraite secrète du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant.

Quelle est donc cette grande assurance dont nous nous entretenons? La voici: Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Si nous croyons que Jésus est le Christ, véritablement nous sommes heureux. Désormais, il n’est plus guère besoin de craindre les ténèbres de ce monde. Le bon Berger nous conduit, le bon Berger nous éclaire! Oui, le Fils nous fait connaître le Père et nous découvre Son Amour. N’est-ce pas tout ce dont nous avons besoin? Cela ne suffit-il pas à faire tout notre bonheur?

Psaumes 91.1-2

Celui qui habite dans la retraite secrète du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant. Je dis à l’Éternel: Mon refuge et ma forteresse! mon Dieu en qui je m’assure!

 

 20 Février 2023                           

VOTRE REFUGE DEVRAIT ÊTRE EN CHRIST !

Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Voici la question qui est posée à ceux et celles qui espèrent dans le Nom de Jésus-Christ. Devant l’adversité, les luttes et les épreuves, ne manquons pas de nous poser cette question. Prenons le temps de la considérer attentivement. Certainement, nous sortirons fortifiés à l’issue de cette méditation. Evidemment, si Dieu est pour nous, personne ne pourra s’élever contre nous. Evidemment, Dieu nous fait toujours triompher en Christ! Nous le savons, ainsi abrités, nous n’avons rien à craindre.

Quel grand paradoxe, n’est-ce pas? Notre monde est on ne peut plus angoissant. Pourtant, en Christ, nous goûtons à la paix, la véritable paix. En Christ, aucune flèche de l’adversaire ne peut nous atteindre. En Christ, nul ne nous épouvante. C’est un fait, les hommes peuvent user de menaces pour nous intimider. Ils peuvent employer leurs forces et leurs armes pour tenter de nous faire vaciller. Néanmoins, croyons-le fermement, si nous regardons au Seigneur, nous demeurerons debout. Personne ne pourra nous priver de la joie que nous avons de Le connaître.

Soyons réalistes, la main des hommes ne peut rien pour empêcher le Seigneur d’accomplir Ses desseins. Quelle personne saine d’esprit pourrait ne serait-ce qu’envisager le contraire? Le riche s’enorgueillit de sa richesse, le sage s’enorgueillit de sa sagesse et le puissant de sa force. Toutefois, en ce qui nous concerne, sachons-le, devant Dieu, ni le sage, ni le riche, ni le puissant de ce siècle ne possèdent de passe-droit. C’est une évidence, le Seigneur n’a que faire des apparences et Il ne reçoit de présents de la part de qui que ce soit! Une seule chose a une réelle importance, notre attitude vis-à-vis du Fils de Dieu. Croyons-nous, oui ou non, que Jésus est le Christ? Croyons-nous, oui ou non, que Jésus est le Seigneur et que Dieu L’a ressuscité des morts? Tout le reste est comme la rosée du matin qui se dissipe, comme la balle que le vent emporte. Pour nous, n’ayons aucune hésitation! Recevons humblement la Parole de Dieu!

Certainement, Lui-même sera notre refuge et notre abri contre la tempête!

Esaïe 25.4

Car tu as été le refuge du faible, le refuge du pauvre en sa détresse, un abri contre la tempête, un ombrage contre le hâle, quand le souffle des puissants était comme la tempête qui frappe une muraille.

 

 21 Février 2023                           

 BESOIN D’UN BOOST ?

Si le Seigneur n’était pas venu, si le Seigneur n’avait pas souffert la croix, que serions-nous devenus? Y avons-nous déjà songé? Si nous ne pouvions nous réjouir de l’alliance faite en Son sang, de laquelle nous sommes participants par la grâce de Dieu, quel serait notre espoir? Certes, le salut nous est offert gratuitement par la foi. Néanmoins, quel grand prix a été consenti pour nous le rendre accessible! Peut-être, lorsque la marche parait longue et difficile, avons-nous besoin de nous en souvenir.

Sans doute, il se peut que les circonstances de nos vies, les soucis et les épreuves qui sont notre lot, viennent parfois à nous voiler l’éclat de l’Amour de Dieu. Oui, peut-être la fatigue est-elle si grande que le découragement et le désespoir paraissent être à la porte. Véritablement, nous avons besoin de nous remémorer l’Oeuvre accomplie par notre Sauveur. Il s’est donné Lui-même pour nous. Le corps de Jésus-Christ a été brisé et Son sang a coulé.

Nous le savons, mais combien de fois l’oublions-nous? Combien de fois, happés par ce monde, oublions-nous l’Amour qu’Il est venu manifester de la part du Père? Oui, en regardant à Lui, en considérant Ses blessures et Ses souffrances, nous nous souviendrons que nous sommes aimés. Cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Nous nous rappellerons alors de l’intensité de cet Amour et nous aurons la force de repartir, encouragés et reconnaissants. Nous saurons que nous ne sommes ni délaissés ni abandonnés. Quelle grâce sans pareille, n’est-ce pas?

Non, qu’il ne nous arrive jamais de mépriser l’âme las et fatiguée. Plutôt, entretenons-la de l’Amour de Dieu manifesté dans toute sa plénitude en Jésus-Christ. Parlons-Lui de ce grand Sauveur, des grandes souffrances qu’Il a endurées par amour. Parlons à cette âme de l’alliance nouvelle et éternelle qui a été scellée en Son sang et des glorieuses perspectives qu’elle nous ouvre! Elle ne pourra que tressaillir d’allégresse! Elle ne pourra qu’exprimer louange et reconnaissance! Certes, personne ne peut rester insensible à cela!

1 Corinthiens 11.24-26

Et ayant rendu grâces, il le rompit, et dit: Prenez, mangez; ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même aussi, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez de ce pain, et que vous buvez de cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

 

 22 Février 2023                           

ÊTES-VOUS CHARGÉ ET FATIGUÉ ?

Rien ne nourrit vraiment en ce monde, rien n’y comble réellement l’âme. N’est-ce pas vrai? Ne reconnaissons-nous pas que, parmi toutes les choses qui se font sous le soleil, rien ne peut procurer un réel repos? Tout y est superficiel. Il n’existe aucun remède efficace que l’homme puisse appliquer à l’âme troublée. En dépit des efforts consentis, le mal ronge toujours. Il est toujours fatigué et chargé. Voici, lorsque l’homme sent sa misère, qui soulagera sa peine? Lorsque l’homme est accablé par sa culpabilité et par la pensée de la colère de Dieu qui doit s’abattre bientôt sur lui, qui le délivrera de ses angoisses? Une évidence s’impose, aucune réponse humaine n’est en mesure de répondre à ces besoins. Le salaire du péché c’est la mort. L’homme n’y peut rien changer. En définitive, tout ce que le monde peut donner, ce sont des occupations pour tenter de le distraire et de détourner son regard de cette vérité effrayante. Pourtant, à quoi bon la nier? Serait-elle anéantie pour autant? Non, bien évidemment.

Mais alors, sommes-nous condamnés à vivre recroquevillés sous ce lourd fardeau toute notre vie? Certes, si salut il doit y avoir, il doit nécessairement venir d’en haut! Une question brûle sans doute toutes les lèvres à ce stade, existe-t-il un salut? Oui! Il se trouve dans le Nom de Jésus-Christ! Dieu nous a suscité un puissant Sauveur en la Personne de notre Seigneur Jésus. C’est Lui qui est notre Paix. C’est Lui qui nous délivre de la servitude. Quiconque croit en Lui reçoit par Son Nom la rémission des péchés. Que cherchons-nous encore? Ici se trouve la délivrance pour nos âmes. Celui que le Fils affranchit est véritablement libre. La possibilité nous est donnée de relever la tête et de reprendre courage! N’est-ce pas une nouvelle tout à fait extraordinaire? Ne serions-nous pas fous si nous tardions encore à répondre à l’Appel de la grâce?

Voici, cette invitation au repos perdure encore aujourd’hui: « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. »

Matthieu 11.28-30

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug, et apprenez de moi, parce que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes; car mon joug est aisé, et mon fardeau léger.

 

 23 Février 2023                           

 SI NOUS PERDONS LA FOI, NOUS PERDONS TOUT

Bien que bousculés et éprouvés en ce monde, ne perdons pas de vue notre objectif. Quelle est donc cette récompense après laquelle nous courons? Quel est ce prix que nous désirons saisir avec tant d’ardeur? Ne l’oublions jamais, il s’agit du salut de nos âmes. Oui, la foi que nous portons au Seigneur Jésus est d’un prix inestimable. La connaissance que nous avons de Lui est tellement plus précieuse et désirable que toutes autres choses. Comparativement, et sans aucune exagération, tout le reste est comme de la boue!

Sans doute, cela ne parait pas encore aujourd’hui, mais nous sommes riches, bien plus riches que les plus fortunés de ce siècle. En doutons-nous? Voici, eux disparaissent avec leurs richesses. Ils ne possèdent aucune espérance. Leur conception de la vie ne peut-elle pas se résumer ainsi: « Mangeons et buvons car demain nous mourrons »? Qui pourrait envier cela? N’est-ce pas d’une tristesse infinie? En ce qui nous concerne, les choses sont bien différentes! Nous servons Christ le Seigneur. Grâce à Lui, nous possédons une espérance vivante. Nous croyons qu’Il nous donne la vie éternelle! C’est pourquoi, ne nous affligeons pas outre mesure des difficultés du temps présent. Certes, elles font partie de notre pèlerinage. Néanmoins, pendant l’épreuve, rappelons-nous que l’Oeuvre est accomplie. Le Christ a tout accompli. Ne craignons pas, croyons seulement! Comptant sur la grâce de Dieu, gardons la foi coûte que coûte!

Bien entendu, nous savons qu’étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la vie. Garder la foi n’est pas sans peine, nous en sommes probablement tous convaincus. Nous sommes engagés dans un combat et une lutte de tous les jours. Personne ne peut le nier. Portons nos regards sur le Seigneur et faisons-Lui confiance! Sur le chemin, ne laissons rien ni personne nous décourager. Ne laissons rien ni personne nous ravir le prix! Même si nous venions à connaître de douloureuses chutes, ne restons pas à terre! Relevons-nous, nous avons un Sauveur puissant! Coûte que coûte, marchons et persévérons! Rien ne doit jamais nous faire perdre espoir. Aucun obstacle ne doit jamais nous sembler trop grand pour nous empêcher d’invoquer le Nom du Seigneur! En Christ, l’accès au trône de la grâce nous est garanti, toujours! En définitive, soyons-en persuadés, si nous perdons la foi, nous perdons tout.

Actes 14.22

Fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et leur représentant que c’est par beaucoup d’afflictions qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.

 

24 Février 2023                           

 ÊTES-VOUS SEUL ?

Heureux le peuple dont l’Éternel est le Dieu! Que dirons-nous davantage? Ne sommes-nous pas heureux si nous appartenons au nombre des brebis du Seigneur Jésus? Croyons-le, il n’est pas de situation qui soit meilleure. Réalisons-le, le Seigneur a soin de nous. Il se met en peine pour nous. Il nous aime. Quelle grâce incomparable! Si nous nous égarons, Il vient à notre recherche jusqu’à ce qu’Il nous trouve enfin. Non, c’est une certitude, Il ne renoncera jamais à nous! Voici, nul ne peut ravir ne serait-ce qu’une brebis de Sa main. Elles sont en parfaite sécurité.

Cette parole n’est-elle pas d’un grand réconfort pour nous? En temps troublés, n’est-ce pas la seule assurance dont nous avons besoin? Celui qui nous fait paître est fidèle. Quand bien même nous marcherions dans la vallée de l’ombre de la mort, là aussi Il serait avec nous. Si nous le savons, que craindrons-nous? Certainement, nous avons tout à gagner à garder la Parole du Seigneur. Bien des douleurs nous seront sans doute épargnées! C’est pourquoi, veillons à toujours nous rendre attentifs à la voix du bon Berger.

En définitive, que nous est-il demandé de plus sinon de L’écouter et Lui obéir? Non, qu’il ne nous arrive pas d’agir par fierté. Ne délaissons pas le troupeau pour suivre notre propre voie. Pensons-nous savoir mieux que le Seigneur la voie à suivre? Quelle prétention folle! En réalité, c’est en nous écartant du giron du Berger que nous nous mettons en danger. Vraiment, sommes-nous prêts à prendre ce risque? Nous le savons, les loups ravisseurs n’ont aucun scrupule à prendre pour cible les brebis sans défense. Ne soyons pas insensés, tout joyeux de nous savoir aimés du Seigneur, restons derrière Lui et, où qu’Il nous conduise, marchons! Résolus à agir ainsi, soyons-en persuadés, il ne nous arrivera jamais de nous perdre!

Matthieu 18.11-13

Car le Fils de l’homme est venu pour sauver ce qui était perdu. Qu’en pensez-vous ? Si un homme a cent brebis, et qu’il y en ait une égarée, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf sur les montagnes, pour s’en aller chercher celle qui s’est égarée? Et s’il arrive qu’il la trouve, je vous dis en vérité qu’il en a plus de joie, que des quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont point égarées.

 

 25 Février 2023                           

L’AMOUR DE DIEU

La révélation de l’Amour de Dieu, que peut-on désirer qui soit meilleur? Sans nul doute, l’âme qui est convaincue de cet Amour ne peut qu’être parfaitement contentée. Bien sûr, c’est une bonne chose que de savoir que Dieu est Amour. Néanmoins, quelle différence lorsque nous le croyons et le réalisons pour notre propre vie, n’est-ce pas? C’est un rassasiement de chaque instant! Le cœur ne peut qu’être joyeux et c’est un festin continuel! Certainement, cet amour déborde, il se partage et ne peut se vivre égoïstement.

D’ailleurs, les Écritures exhortent les saints à se réunir pour prier ensemble, pour se réjouir ensemble! C’est tous, ensemble que nous croissons dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ! Tous ensemble, nous découvrons l’Amour que Dieu a déployé pour nous par le moyen de Son Fils! Croyons-le, c’est au milieu du rassemblement des frères que Dieu envoie des bénédictions.

C’est pourquoi, désireux d’être plongés dans cette rivière d’amour, retrouvons-nous régulièrement entre bien-aimés! Réunissons-nous autour du Seigneur Jésus. N’en doutons pas, là où deux ou trois sont assemblés en Son Nom, Il se trouve au milieu d’eux! Quel privilège extraordinaire, n’est-ce pas? Cela ne nous encourage-t-il pas à la communion fraternelle? Pourquoi nous priverions-nous d’une grâce si excellente? Qui mieux que le Christ Lui-même peut nous révéler Son Amour? N’hésitons plus, joignons-nous à l’assemblée des saints! Allons recevoir, et nous réjouir, avec eux du témoignage si extraordinaire de l’Amour de Dieu pour l’humanité!

Ephésiens 3.18-19

Et que, enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre, avec tous les saints, quelle en est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, Et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.

 

 26 Février 2023                           

 RÉJOUISSONS-NOUS DANS LE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST

Des lendemains qui chantent attendent ceux qui craignent l’Éternel! Certainement, qui craint Dieu sort de tout. Ne laissons pas les apparences troubler nos cœurs. Peut-être connaissons-nous l’angoisse et la détresse quand tout semble réussir au méchant. Bien sûr, cela a de quoi surprendre et même nous rendre perplexe. Néanmoins, soyons-en sûrs, la prospérité de ceux qui ne se soucient pas de Dieu n’est qu’apparente. Elle ne durera pas indéfiniment. Qui peut croire que l’on puisse mépriser la Parole de Dieu impunément? Un peu de bon sens ne nous amène-t-il pas à une conclusion raisonnable à ce propos? Assurément, le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Éternel. N’en doutons pas, il y a une différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.

Qui sont les justes demandera probablement quelqu’un? Ne sont-ce pas ceux que Dieu, dans Sa grâce, consent à justifier? Voici, Dieu justifie tous ceux, et toutes celles, qui ont la foi en Jésus. C’est pourquoi, pour nous, nous savons quelle doit être notre conduite. Que les circonstances soient favorables ou non, veillons à toujours garder foi dans le Nom du Seigneur Jésus. Veillons à toujours Lui faire confiance. Il est notre Berger. Nous savons que le chemin qu’Il nous fait emprunter est le seul qui conduise à la vie éternelle. Ne tergiversons pas, ne nous embarrassons pas de ce que font les autres, suivons-Le seulement! Que la route soit aisée ou pénible, ne nous arrêtons pas! Ne regardons ni à droite à gauche, n’envions pas ceux qui mènent leur propre barque et qui finissent par se perdre. Réjouissons-nous dans le Seigneur!

Soyons-en convaincus, Il nous mènera à bon port!

Malachie 4.2-3

Mais pour vous, qui craignez mon nom, se lèvera le soleil de justice, et la santé sera dans ses rayons, et vous sortirez et bondirez comme les veaux d’une étable. Et vous foulerez les méchants, car ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, a dit l’Éternel des armées.

 

 27 Février 2023                           

QUELLE VÉRITÉ ?

Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. Voici, la Parole de Dieu est la vérité. Aussi, si nous croyons en Celui qu’elle révèle, qui nous asservira? Si nous croyons que Jésus est le Christ, qui mettra fin à notre espérance? Qui mettra fin à notre bonheur? Soyons rassuré, il n’est rien ni personne qui puisse nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. C’est une certitude, si la vérité demeure dans notre cœur, nul ne pourra nous en priver. Qui nous séduira? Quel mensonge nous fera chanceler? Si, en quelque manière, nous connaissons le Seigneur, nul ne pourra nous ravir ce trésor!

Bien sûr, ne nous leurrons pas, notre foi sera mise à mal et éprouvée de bien des manières. Pour autant, n’en soyons pas troublés. Ne craignons pas, Dieu nous fait toujours triompher en Christ! Notre foi ne pourra que sortir renforcée de ces afflictions. Notre connaissance du Seigneur sera accrue et nous n’en serons, que plus vigoureux. Ainsi, la semence incorruptible qui est en nous germe et croît sans que l’on ne sache comment. Sans doute, ce grain qui a été semé porte en lui-même la promesse d’une récolte abondante de fruits mûrs. Ne sommes-nous pas enthousiastes à l’idée de les porter? Soyons-en toujours persuadés, si nous demeurons dans l’Amour du Christ, nous porterons du fruit, beaucoup de fruit. D’ailleurs, nous en porterons toujours plus à mesure que nous serons émondés. Assurément, c’est de cette façon que le Père sera glorifié. Par conséquent, persévérons à suivre le Seigneur. Écoutons-Le et obéissons-Lui fidèlement!

Réalisons-le, il faut absolument qu’Il croisse et que nous diminuons.

1 Pierre 1.23

Étant régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole de Dieu, qui vit et qui demeure éternellement.

 

 28 Février 2023                           

L’ŒUVRE DE DIEU

Qui peut croire que nous sommes le fruit du hasard? Certes, nous n’avons qu’à considérer la complexité de l’être humain pour nous convaincre du contraire! Il est capable d’éprouver des sentiments, de ressentir des émotions. Il sait communiquer avec ses semblables grâce à un langage riche et construit. Il sait aussi se montrer créatif, ou encore, faire preuve d’inventivité. N’est-ce pas tout à fait extraordinaire? Comment peut-on raisonnablement soutenir qu’une telle créature puisse trouver son origine ailleurs que dans la volonté d’un Créateur?

Ceci est sûr, Dieu a fait les hommes droits; mais ils ont cherché beaucoup de détours. Dans sa volonté d’indépendance, l’homme est capable de croire aux pires inepties pourvu que Dieu n’y ait pas de place. Toutes les fables ténébreuses à propos de son origine n’en sont-elles pas la preuve? Une question se pose alors, pourquoi employer tant de forces et d’énergie à nier l’évidence? Pourquoi chercher à priver le Créateur de la gloire qui Lui revient? L’horloge n’est-elle pas l’oeuvre d’un horloger? Tout le monde le reconnait! L’homme échapperait-il à cette logique? Non, bien sûr que non! Par conséquent, que nous revient-il de chercher des complications où il n’y en a pas? Pourquoi donner à nos cœurs tant de travail et de tourments?

Véritablement, le témoignage de la Parole de Dieu est digne de toute confiance. Oui, Dieu nous a faits! Oui, Dieu a créé l’homme à Son image! À nous de recevoir ces paroles avec foi. Ne soyons pas rebelles! Au contraire, soyons reconnaissants! Rendons grâces à Dieu par notre Seigneur Jésus de ce que nous avons été faits d’une si étrange et admirable manière!

Psaumes 139.14-15

Je te loue de ce que j’ai été fait d’une étrange et merveilleuse manière; tes oeuvres sont merveilleuses, et mon âme le sait très bien. Mes os ne t’étaient point cachés, lorsque j’étais formé dans le secret, ouvré comme un tissu dans les lieux bas de la terre.